Réchauffeur de cire : Avis et comparatif des meilleures ventes

L’épilation est toujours un peu traumatisante, mais il existe des systèmes moins douloureux que d’autres. Les meilleures solutions sont celles avec épilation à la cire, à chaud et à froid. Le premier est celui qui offre les meilleurs résultats, à condition qu’il soit réalisé dans les meilleures conditions. C’est justement de la cire chaude dont nous parlerons dans cet article, en essayant d’analyser quelques caractéristiques fondamentales des chauffe-cire sur le marché pour comprendre comment choisir le plus adapté à chaque besoin.

Comparatif Réchauffeur de cire : Les meilleurs promos de la semaine

Comment choisir le meilleur chauffe-cire pour vous ? voici quelques conseils

Dans cette section, nous voyons tous les types de chauffe-cire que vous pouvez trouver, comment ils diffèrent les uns des autres et quand il est conseillé d’en acheter un plutôt qu’un autre.

Avis Réchauffeur de cire : Le test de la meilleure vente

Typologie

La première distinction fondamentale est entre le chauffe-cire à rouleau et le chauffe-pots. Le chauffe-cire à rouleau qui laisse place au rasoir est plus pratique à utiliser, mais ne convient pas à un usage professionnel, plus pour le timing que pour la performance. De plus, il n’est pas possible d’atteindre partout avec le rouleau, ce qui nécessite toujours l’aide de la cire en pot pour atteindre les points les plus complexes, tels que l’aine.

Réchauffeur de cire : Les 3 meilleurs du jour

Chauffe-cire à rouleau

Les modèles à rouleaux sont de simples distributeurs de cire, fonctionnant à piles ou plus souvent avec un transformateur. Dans leur forme, ils ressemblent un peu aux rouleaux pour déodorant et sont indiqués surtout à la maison. Lors du choix d’un chauffe-cire à rouleaux, il y a quelques points clés à garder à l’esprit pour faire un bon choix.

Durée

Le réchauffeur de cire à rouleaux possède un réservoir limité pour la cire, qui dans certains cas est chargée en bâtonnets et dans d’autres en granulés ou en flocons. Dans la plupart des cas, la cire d’une recharge est suffisante pour une épilation complète de la jambe.

Manipulation

Même si ce sont des objets assez petits, plus ou moins comme un rasoir électrique, le manche doit être ergonomique et isolé, car la résistance interne chauffe beaucoup et peut être gênante.

Sécurité

Le distributeur doit être bien isolé pour que la cire ne s’égoutte pas et n’atteigne pas les mains de l’opérateur qui pourrait trouver l’expérience ennuyeuse, surtout si elle se produit souvent.

Power

Les chauffe-distributeurs électriques ne sont généralement pas très puissants, même s’ils vont avec le transformateur. Il en résulte un temps de fusion de la cire très long, qui dans le pire des cas peut aller jusqu’à vingt minutes, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles ils ne sont pas recommandés pour un usage professionnel.

Arrêt de sécurité

Les chauffe-cire de bonne qualité ont un capteur qui détecte s’ils ont été inactifs au-delà de la limite de sécurité et se mettent en mode veille ou s’éteignent complètement pour éviter les mauvaises conséquences.

Matériaux

Le distributeur doit être fabriqué en plastique de qualité tel que l’ABS, résistant aux chocs et sans danger pour l’utilisateur. Si possible, il serait préférable de choisir un modèle avec un transformateur externe avec le jack ou directement connecté à la ligne, pour des raisons de puissance et de fiabilité.

Chauffe-bocal

La version en pot ou jarre, par contre, est la plus répandue dans les centres de beauté, et consiste en une petite coupe protégée parfois par un couvercle, dans laquelle la cire fondue est conservée et de laquelle elle est prélevée avec divers outils tels que spatules, brosses rigides et autres. Il est très populaire car il permet de mieux réguler les quantités et surtout de changer l’applicateur à chaque cycle, garantissant ainsi un haut niveau d’hygiène. Voyons quelles sont les caractéristiques des meilleurs.

Capacité

Comme il s’agit d’un objet fixe à garder sur la table de travail, il peut contenir de la cire pour différents traitements, bien plus que les versions avec distributeur. En fonction de nos besoins, vous pouvez choisir des modèles qui peuvent traiter trois ou quatre cires entières, ou plus petits pour un seul traitement.

Praticité

Pour ceux qui font des traitements d’épilation à la cire en pot, un point essentiel est la facilité d’accès au plateau, la présence de bords biseautés pour verser l’excès de cire et des matériaux faciles à nettoyer, comme la céramique et les surfaces métalliques traitées.

Sécurité

Bien que la cire chaude ne soit pas vraiment dangereuse, elle peut être très gênante. Un bon chauffe-cire fixe doit avoir une base fiable et très lourde pour éviter qu’il ne bascule à cause d’une bosse sur le chariot ou d’une manœuvre maladroite.

Couvercle

Le couvercle est indispensable pour un chauffe-pots fiable car il permet de maintenir la température élevée avec moins de consommation, de sorte que la cire reste fondue, ou proche du point de fusion même pendant un temps assez long.

Matériaux

Le réservoir d’un chauffe-cire de qualité est en céramique, en métal traité en surface ou en acier, car ils offrent une bonne transmission de la chaleur et un nettoyage facile lors de l’élimination des résidus. Le corps, par contre, doit être en plastique robuste, résistant aux chocs et facile à nettoyer.

Le pouvoir

La puissance est un point clé dans le choix d’un chauffe-cire de qualité. Plus il est élevé, plus le temps de préparation de la cire est court. Un réchauffeur de cire à rouleau ne dépasse généralement pas 40 à 45 W de puissance. En termes simples, cela se traduit par une vingtaine de minutes avant que la cire ne soit fondue et prête à être étalée. C’est une des raisons pour lesquelles les versions à rouleaux ne sont pas très populaires dans les environnements professionnels. Les versions à bocal, parce qu’elles sont fixes, peuvent facilement se permettre des puissances beaucoup plus élevées, avec des valeurs souvent comprises entre 200 et 300 W pour les modèles les plus performants. Avec cela, les temps sont clairement réduits et on peut obtenir de très bons résultats, mais il faut faire attention car si on a peu d’expérience, le risque de se faire de mauvaises brûlures est élevé.

Je contrôle

Selon le modèle et les besoins de ceux qui doivent l’utiliser, les chauffe-cire peuvent avoir de nombreuses caractéristiques intégrées qui les rendent plus ou moins faciles à utiliser. En général, chaque opérateur a ses préférences et s’il choisit un instrument, il souhaite qu’il soit le plus adaptable possible à ses besoins et à ceux de son éventuelle clientèle, qui peut être très exigeante. La grande majorité des chauffe-cire professionnels sont équipés d’un système d’arrêt automatique qui garantit que le système de chauffage, constitué d’une petite résistance électrique enroulée autour de la cuve ou d’une feuille de contact, se désactive lorsque la cire est à pleine capacité. De cette façon, la température ne dépasse jamais le seuil de sécurité et la cire reste toujours au bon niveau de fluidité. L’arrêt est à la fois temporisé et par thermocouple, ceci afin d’éviter que la machine reste trop longtemps bloquée, préservant ainsi ses composants et assurant une plus longue durée de vie. La température de la cire ne peut pas être bien évaluée à l’œil nu et comme il y a aussi des temps d’attente relativement longs, il y a toujours sur le corps du chauffe-cire un indicateur, généralement une LED, ou un écran qui remplit d’autres fonctions, qui indiquera que la température optimale a été atteinte, ou même quelle est la température réelle de la cire. Il y a beaucoup de cires sur le marché, et avec des performances différentes, ce que sait très bien un professionnel dans ce domaine. Si vous choisissez de travailler avec des matériaux de haute qualité, il est également nécessaire de pouvoir contrôler de manière optimale la température de la cire afin de ne pas altérer ses propriétés et ses caractéristiques. Pour cette raison, de nombreux chauffe-cire sont équipés d’un thermostat assez fin qui permet d’amener la température à un niveau optimal et de la maintenir constante.